Bonnes pratiques de recrutement : 3 témoignages d’entreprises pour pallier à la pénurie de candidats

Le 20 juin dernier avait lieu la septième édition de Plein’Air, la soirée d’été annuelle de la CCI Ille-et-Vilaine. Cette année, la conférence portait sur un sujet d’actualité mais aussi d’inquiétude, qui concerne la plupart des entreprises au niveau national : la difficulté à attirer et à recruter des candidats.

Intitulée « Entreprise recherche H/F bien sous tous rapports pour relation durable », la table ronde a fait appel à quatre entreprises du territoire pour témoigner de leurs actions en faveur de l’attractivité des candidats et de la fidélisation de leurs salariés. Retour sur cet évènement et sur ces nouvelles pratiques de recrutement mises en place par les entreprises du territoire bretillien.

 

Le recrutement en Ille-et-Vilaine : des difficultés pour la plupart des entreprises

« Les difficultés de recrutement en Ille-et-Vilaine sont en hausse depuis ces deux dernières années », indique Loïc Jezequelou, responsable de l’observation économique à la CCI 35. En 2015, 4 recrutements sur 10 étaient jugés difficiles par les entreprises bretilliennes ; en 2017 il s’agit de 6 recrutements sur 10.

Cette croissance des difficultés de recrutement est liée à plusieurs phénomènes :

  • L’évolution favorable de la conjoncture économique

Les belles performances des entreprises du territoire (+22,8% de croissance en 2017) les poussent à recruter de nouveaux collaborateurs. En 2017, on observe ainsi une création nette de 9500 emplois en Ille-et-Vilaine, un des chiffres les plus importants depuis une dizaine d’années.

  • Le taux de chômage particulièrement bas en Ille-et-Vilaine intensifie les problématiques de recrutement des entreprises

Le quasi plein-emploi dans certaines zones (Vitré par exemple avec 4,8% de taux de chômage) offre peu de candidatures qualifiées aux employeurs qui doivent aller chercher les compétences là où elles se trouvent, par le sourcing ou encore la chasse de tête.

Ces réalités touchent bien sûr l’ensemble des entreprises du territoire national : en effet, selon Loïc Jezequelou, les recruteurs ont rencontré des difficultés à pourvoir 44% des postes ouverts en 2017.

 

Témoignages d’entreprises : quelles bonnes pratiques adopter pour pallier à ces difficultés de recrutement ?

Crédits photos Pierre Minier

 

En Ille-et Vilaine, l’industrie et la construction sont les secteurs d’activité qui souffrent le plus des difficultés de recrutement. Générant un manque de compétences, cela peut constituer un frein au bon développement des entreprises, surtout en période de forte croissace d’activité. Pour illustrer cela, un chiffre est à retenir : 84% des entreprises bretilliennes ayant connu des difficultés de recrutement indiquent que cela a été un frein au développement de leur activité.

Les fonctions socles de l’entreprise sont particulièrement en tension : les postes de la production et de la vente, les plus sollicités en retour d’activité, sont les plus difficiles à pourvoir selon les employeurs. En observant de plus près, deux raisons se dégagent : la première concerne la pénurie de candidats sur certains profils clés, la seconde repose sur une inadéquation entre les candidatures reçues et les attentes de l’entreprise. Alors, quelles solutions mettre en place pour espérer attirer les candidats et pallier à ces difficultés ? Retour sur les témoignages de cette soirée pour vous apporter des éléments de réponse.

 

1. Faire confiance à ses collaborateurs en les intégrant à la stratégie de l’entreprise

Qui ? RETIS – Société de conseil et de services en technologie de l’information, 170 collaborateurs.

Où ? Montauban de Bretagne

Problématiques rencontrées : En 2016, l’entreprise arrive à la fin de son plan stratégique et plusieurs constats sont évoqués, dont des difficultés de recrutement. Ceux-ci sont liés à la demande croissante des clients sur des prestations de conseil à forte valeur ajoutée (et donc des compétences associées) et à un pic de turnover courant 2015.

 

Actions mises en place : « considérant que nos collaborateurs connaissaient très bien les clients et le marché et qu’ils avaient envie de pouvoir participer encore plus activement à la vie de l’entreprise, nous avons décidé de co-créer avec eux la stratégie de l’entreprise dans le cadre de notre projet 2020. » exprime Stéphanie Villejoubert, DRH de chez RETIS lors de la conférence Plein’Air. Nous décidons en 2016 de co-créer la stratégie de l’entreprise avec les salariés, par la mise en place de groupes de travail sur des thématiques identifiées lors des entretiens annuels. L’entreprise investit également les réseaux sociaux en formant ses salariés à leur utilisation pour faire rayonner sa Marque-Employeur : « Nous leur avons dit : vous êtes nos meilleurs ambassadeurs alors tweetez, likez, et postez pour faire savoir ce que vous faites dans l’entreprise » dit Stéphanie Villejoubert.

 

Résultats : 63% des collaborateurs se sont portés volontaires pour participer à la co-construction de la stratégie d’entreprise, et ce, durant 6 mois. « Des communautés ont vu le jour grâce à cette émulation en interne » explique Stéphanie Villejoubert, « nous avons désormais les « happy agitateurs », un groupe qui s’occupe du bien-être au travail chez RETIS ».

Grâce à ce travail, le turnover de la société a baissé de 5 points sur les deux dernières années et les effectifs ont augmentés de 20% en seulement un an. Les délais de recrutement se sont également écourtés : « aujourd’hui, 20% de nos recrutements sont issus du réseau de nos collaborateurs et de la cooptation » explique Stéphanie Villejoubert, « la mise en place de ces actions demande certes, du temps et de l’énergie mais elles sont réellement rentables. Je pense que tout est une question de volonté et de vouloir travailler ensemble. Plus on implique ses collaborateurs autour d’un projet d’entreprise, plus on les fidélise. »

 

 

2. Recruter un responsable RH pour révolutionner ses pratiques de recrutement

Qui ? Solution FLC, société d’aménagement de véhicules utilitaires, 44 collaborateurs

Où ? Noyal-sur-Vilaine

Problématique rencontrée : L’entreprise est confrontée à une difficulté de recrutement sur certains profils clés. « Nous avions des difficultés à trouver des poseurs, car il n’y a pas de formation spécifique au métier » explique Laurent Sonnefraud, directeur d’exploitation, « aussi, nos méthodes de recrutement n’étaient plus adéquates. Avant, nous passions par des petites annonces et le Pôle Emploi, mais cela ne suffisait plus ». Solution FLC a donc décidé de recruter un responsable des ressources humaines pour pallier à ces problématiques. « On devait trouver une autre manière de recruter, alors nous avons décidé d’intégrer un responsable RH par le biais d’un groupement d’employeur. »

 

Actions mises en place : La responsable des ressources humaines de Solution FLC a travaillé sur l’ADN de l’entreprise pour faire rayonner sa culture et ses valeurs au-delà des murs internes. Des comptes sur les réseaux sociaux ont été créés à cet effet. Les annonces de recrutement ont, quant à elles, été retravaillées de manière à être plus attractives. « Cette personne a complétement révolutionné notre manière de recruter » explique Laurent Sonnefraud, avant d’ajouter que « les résultats ont été visibles en seulement quelques semaines ».

 

Résultats : Depuis ce travail, les processus de recrutement ont évolué et l’évaluation des candidats porte en grande partie sur le savoir-être, moins sur les compétences « on recherche des personnes qui correspondent à l’ADN de notre entreprise, des gens qui travaillent comme nous » explique Laurent Sonnefraud. L’entreprise a également fait appel à Pôle Emploi à travers son dispositif AFPR (L’Action de Formation Préalable au Recrutement), ce qui permet à Solution FLC de former des personnes aux métiers de l’entreprise afin de les embaucher par la suite.

 

3. Favoriser l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle

Qui ? PH+, société de nettoyage, 120 salariés

Où ? Saint-Aubin du Cormier

Problématiques rencontrées : L’entreprise rencontre un certain nombre de difficultés pour recruter : métiers peu attractifs et peu valorisés, heures de travail décalées, contrats courts, etc. Gildas Adam, responsable RH de PH+, indique que la plus grande difficulté réside dans la perte de salariés performants pour l’entreprise : « Lorsque l’on ne peut pas offrir un temps plein à un salarié travailleur, avec de bonnes valeurs et qu’il s’en va, c’est une source de démotivation pour les équipes. ». Des temps d’échanges avec les équipes ont été mis en place pour comprendre pourquoi l’entreprise n’arrivait pas à garder ses talents.

 

Actions mises en place : Dans un premier temps, des contrats en temps plein ont été proposé aux salariés, et des voitures électriques ont été mises à disposition pour faciliter les déplacements de sites en sites. « Mais aujourd’hui nous rencontrons un autre problème, celui des heures décalées. » explique Gildas Adam, « Nous avons beaucoup de femmes dans nos effectifs, des mamans qui ont une vie de famille éclatée à cause des horaires ». Le travail en journée a donc été mis en place chez PH+, pour faire du nettoyage dans les entreprises de 7h à 19h maximum. « En fonctionnant de la sorte, nous avons conservé notre qualité de travail, car le côté humain est apparu dans notre prestation. Quand on rencontre dans son entreprise l’agent qui nettoie ses bureaux, il y a quelque chose qui se crée. »

 

Résultats : L’entreprise est encore en structuration, mais le nombre d’embauches a fortement augmenté. La priorité pour PH+ est de développer encore plus la formation des salariés, la mobilité et la mise en place des temps plein. « Nous souhaitons mettre en valeur notre métier et porter son image par une tenue de travail par exemple, un comportement, une fierté. ».

 

En cette période de tension sur le marché de l’emploi, la fidélisation des salariés et la préoccupation de leur bien-être dans l’entreprise constitue un vrai atout différenciant. Pour espérer attirer les meilleurs candidats, certains employeurs se dévoilent et n’hésitent pas à montrer le quotidien de leur entreprise pour recruter, à terme, des salariés investis et performants.

Revoir en replay la soirée PleinAir de la CCI 35

Publié par Marian Rattoray

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr