Comment les réseaux sociaux changent les pratiques de recrutement ?

Seuls 8% des recruteurs français utilisent les réseaux professionnels pour trouver des candidats ; chiffre sorti récemment du sondage mené par l’institut Harris pour Viadéo et l’Association des agences de conseil en communication pour l’emploi (ACCE). Surprenant ! Alors que les médias annonçaient la mort des process plus traditionnels de recrutement. Alors quelle est la réelle place des réseaux sociaux dans le recrutement ? Pourquoi bouleversent-ils, tout de même, les pratiques de recrutement ?

Nous avons demandé à Clémence, conseillère commerciale d’un site d’annonce d’emploi de nous apporter son éclairage sur les résultats de cette étude ; et à Marian, websearcher très active sur les réseaux sociaux chez Abaka, de nous expliquer comment les réseaux sociaux ont changé les pratiques des recruteurs.

L’institut Harris Interactive a interrogé 600 actifs et 401 recruteurs sur leur utilisation des réseaux sociaux professionnels. A l’issue de cette étude, on constate un décalage d’utilisation et de présence entre les actifs et les recruteurs. Côté actifs, 1/4 d’entre eux utilise les réseaux sociaux professionnels que sont Viadeo et Linkedin, dont 2/3 sont des cadres. Les réseaux sociaux sont pour eux des outils permettant de se constituer un réseau professionnel, de consulter et mettre à jour leur profil, de se renseigner sur des personnes. Côté recruteurs, 26 % sont inscrits sur un réseau social professionnel et ¾ d’entre eux estiment que les RSP facilitent l’accès aux candidats. En revanche, seulement 8 % des recruteurs déclarent les utiliser pour trouver des candidats. Candidats et recruteurs sont convaincus de la pertinence des réseaux sociaux professionnels mais ne les utilisent pas de manière optimale. Il reste donc encore une belle marge de progression !

 

RH Cloud >> Quand on parle des recruteurs, de qui parle-t-on ?

Clémence Rouart >> Les 400 recruteurs interrogés lors de l’étude menée par Harris Interactive sont représentatifs des personnes en charge du recrutement dans toutes les entreprises françaises (méthodes des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : taille d’entreprise, secteur d’activité et région).

R.C. >> Pourquoi ne trouvent-ils pas d’intérêt aujourd’hui à utiliser les réseaux sociaux professionnels dans le cadre de leur recrutement ?

C.R. >> Je pense que ce n’est pas une question d’intérêt porté aux réseaux mais de la façon dont les recruteurs peuvent les intégrer dans les méthodes de recrutement. L’arrivée des réseaux sociaux a révolutionné les méthodes de recrutement. Comme tout changement, il est normal que cela nécessite un temps d’adaptation de la part des équipes de recrutement.

Comme nous l’avons vu au travers des résultats de l’étude Harris, les recruteurs ont bien conscience qu’il est inévitable aujourd’hui d’être présents sur les réseaux sociaux. On constate déjà une évolution des méthodes de recrutement par rapport à la situation d’il y a 10 ans, date de création de Viadeo.

Justement, nous avons interrogé Marian, Websearcher au sein du pôle chasse de tête d’Abaka. Elle est très présent sur les réseaux sociaux et a accepté de nous expliquer ce qu’ils ont changé dans la pratique quotidienne de son métier.

R.C. >> Dans quel cadre utilisez-vous les réseaux sociaux professionnels ?

Marian >> Dans le cadre de mon activité, j’utilise tout d’abord les réseaux sociaux comme outils de sourcing. Ainsi, je peux identifier sur ces réseaux des personnes qui détiennent les compétences que je recherche et leur proposer une opportunité professionnelle, même s’ils ne sont pas en recherche active.

R.C. >> Qu’ont-ils changé dans la pratique votre métier?

M >> C’est la relation avec le candidat qui a évolué. En effet, le candidat est en recherche d’informations et par le biais des réseaux sociaux, il peut contacter le recruteur directement. De ce fait, celui-ci doit être plus réactif pour répondre à cette attente. On assiste donc à un ré-équilibrage de la relation candidat-recruteur.

R.C. >> A votre avis, pourquoi les réseaux sociaux doivent-ils absolument faire partie de la boîte à outils du recruteur ?

M >> En plus d’être un outil de sourcing, les réseaux sociaux sont un nouveau canal de communication, permettant de diffuser des offres mais aussi de faire fructifier la marque employeur. Aujourd’hui, les réseaux sociaux permettent de communiquer sur l’entreprise sous un autre angle, par le témoignage de collaborateurs, par la présentation de métier ou de produits, répondant ainsi aux attentes de candidat en recherche d’informations. Pour attirer, le recruteur se doit d’être attractif et sa présence sur les réseaux sociaux est aujourd’hui indispensable. »

Publié par Sarah Degrenne

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr